Être un acteur social sur son territoire

Encourager les actions associatives dans les quartiers

Très présent dans les quartiers, Ophéa s’investit pour soutenir les initiatives locales qui participent au bien vivre ensemble. De nombreuses associations bénéficient d’une aide financière pour organiser des événements à destination des habitants ou des actions de solidarité et des initiatives qui profitent directement aux locataires.

Vous êtes une association et vous avez un projet dans votre quartier  au profit des habitants, Ophéa peut vous apporter un soutien pour organiser cet événement !

Favoriser l'insertion sociale

chantier cité rotterdam

Ophéa soutient également l’emploi et l’insertion professionnelle, en favorisant le travail de personnes éloignées de l’emploi : chômeurs de longue durée, de plus de 50 ans, jeunes sans qualification, bénéficiaires du RSA.

En 2019, 190 736 heures d’insertion ont été réalisées en intégrant des clauses dans ses contrats avec les entreprises avec près d’1 million d’heures réalisées depuis 2015. Ce sont au total 733 personnes qui ont bénéficié du dispositif d’insertion en 2019, majoritairement des jeunes, des personnes de plus de 50 ans et des bénéficiaires du RSA. Elles ont ainsi développé leur expérience professionnelle et augmenté leur employabilité.

La transmission des savoirs est une valeur importante en matière de ressources humaines. En tant qu’employeur, Ophéa  s’engage en faveur de l’apprentissage en accueillant 14 alternants et 49 stagiaires.

 

Être un acteur en faveur de l'écologie

Favoriser la biodiversité

Adhésion à la Charte de l’Eurométropole de Strasbourg  “Tous Unis pour plus de biodiversité”

Depuis 2017, Ophéa s’est engagé dans la charte de l’Eurométropole de Strasbourg en faveur de plus de biodiversité. Parmi ses actions phares : l’abandon total des produits chimiques pour l’entretien des espaces verts, la plantation d’espèces locales, implantation de composteurs collectifs à disposition des locataires pour réduire les biodéchets, soutien à la création de jardins partagés.

Compostage et jardins partagés

Depuis plusieurs années Ophéa s’est engagé dans le soutien à la création de jardins partagés, au cœur des quartiers ou en pied d’immeubles. 4 potagers urbains témoignent de ces efforts pour mettre plus de verdure à disposition des locataires. Dans la même lignée, Ophéa soutient les initiatives de compost en pied d’immeubles pour encourager une gestion plus responsable et plus utile de ses déchets.

3 ruches sur le toit du Pôle de l’Habitat

3 ruches ont été installées au siège sur une terrasse au 2ème niveau de l’aile Nord-Ouest. Par cette action, le Pôle de l’Habitat (Habitation moderne et Ophéa) participe à la sauvegarde des abeilles et à l’activité des apiculteurs en augmentant le nombre de colonies. Cette action marque aussi l’intérêt du Pôle pour la protection de l’environnement et favorise la biodiversité en développant la pollinisation pour limiter la disparition d’espèces végétales menacées.

les trois ruches du pôle de l'habitat

Réduire l'impact de notre activité

Une réhabilitation thermique d’envergure

Le plan de réhabilitation du patrimoine met fortement l’accent sur la réhabilitation thermique d’une grande partie du patrimoine avec développement de centrales thermiques de nouvelle génération et isolation des logements. L’objectif visé d’ici 2025 est d’atteindre le niveau C de performance énergétique sur 75% de son parc. En complément de ces efforts, 42% des logements sont chauffés grâce au chauffage urbain, plus écologique et moins cher.

Produire de l’énergie solaire

1.5 millions de kWh sont produits chaque année par quelques 8 000 m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos bâtiments. Ils permettent de chauffer de l’eau sanitaire de plus de 5 000 logements et d’éviter le rejet dans l’atmosphère de 378 tonnes de CO². Près de 700 m² de panneaux photovoltaïques implantés en façade d’immeubles de l’Esplanade complète ce dispositif solaire.

Moins de papier, + de tri

Favorisé par le développement d’outils de travail nomades et la dématérialisation de certaines procédures, notre budget consacré aux impressions et aux fournitures de bureau poursuit sa diminution.

Des efforts particuliers sont également faits sur le tri et le recyclage des déchets issus de notre activité.

 

65% de la flotte de véhicules à énergie “propre”

Depuis 2007, Ophéa poursuit sa stratégie pour faire évoluer son parc de véhicules vers des énergies propres, tout en maîtrisant les coûts. 83 véhicules sur les 127 qui composent son parc roulent électrique, essence/ hybride et GNV. La mobilité des personnels est également facilitée par un parc de plus de 70 vélos répartis dans les quartiers ou en libre-service (Vél’hop) au niveau du siège et de l’atelier et par l’acquisition de 3 vélos électriques mutualisés.

Sensibiliser aux économies d'énergies et aux gestes de tri

La performance thermique des bâtiments aide les locataires à maîtriser leurs charges. Mais les efforts de chacun et les changements d’habitude permettent d’aller plus loin. Ophéa soutient de nombreuses initiatives citoyennes ou associatives qui militent en faveur des gestes plus respectueux pour la planète.

“Trier c’est colorer mon quartier”

En février 2020, Ophéa en partenariat avec CITEO, l’Eurométropole de Strasbourg et le collectif d’artistes « Colors Urban Art » ont lancé le projet « Trier, c’est colorer mon quartier » pour optimiser le tri et la réduction des déchets à la Meinau.

Objectif  : donner plus de sens au geste de tri des habitants de la Meinau (La Cité de la Canardière – Secteur Est) en proposant de transformer, en euros, chaque emballage ménager déposé dans les conteneurs pour réaliser des œuvres artistiques dans le quartier.

Actions réalisées

Parmi les actions menées dans le cadre de ce projet qui s’est déroulé sur une période de 24 mois (12 mois prévus initialement mais le projet a été suspendu en raison du COVID) :

  • habillage de conteneurs de tri,
  • atelier d’initiation au graff avec les jeunes de la JEEP,
  • participations lors des manifestations de l’été du quartier en faisant une sensibilisation sur le tri et informations sur le projet,
  • passage des éco ambassadeurs avec nos gardiens pour sensibiliser au tri, etc.

Résultats obtenus

Au total ce sont :
  • 19 tonnes de “déchets recyclables secs hors verre” qui ont été collectés en plus,
  • soit une augmentation de 5,84 Kg par habitant par an.

Et une fresque pour colorer le quartier réalisée par l’artiste Bustart qui avait fait l’objet tout l’été d’un vote des habitants pour sélectionner l’œuvre qui prendrait vie sur la chaufferie de leur quartier de la Meinau à Strasbourg.