Mon loyer, mes charges

Votre avis d’échéance se décompose comme suit : 

  • Le loyer de votre logement,
  • Le loyer des locations annexes (garages, local vélo…),
  • Les provisions pour charges,
  • Le supplément de loyer solidarité éventuel si vos ressources viennent à dépasser les plafonds réglementaires,
  • Le montant de l’éventuelle aide au logement (AL ou APL) venant en déduction de votre loyer,
  • Le montant d’une éventuelle réparation locative demandée par vos soins à notre service technique, s’il y a lieu.

Vos moyens de paiement

Nouveau tarif Eficash

A compter du 1er septembre 2021, "Eficash" sera facturé par la poste 5 euros (contre 3 euros auparavant).

Gratuit, plus simple et plus pratique : payez votre loyer par prélèvement automatique ! 1 locataire sur 2 a déjà choisi ce mode de paiement !
Plus de risque d’oubli, de retard ou de perte de courrier, optez dès maintenant pour le prélèvement automatique à la date qui vous convient : le 2, le 7 ou le 10 de chaque mois.

Pour le mettre en place :

Contactez votre chargé(e) de clientèle ou téléchargez et complétez, après l’avoir imprimé, le Formulaire d’adhésion au prélèvement automatique. Faite-le ensuite parvenir à Ophéa accompagné d’un RIB par dépôt dans la boite aux lettres à droite de la porte d’entrée du siège, avant le 15 du mois pour que votre demande soit prise en compte dès le mois suivant.

Si besoin, vous pouvez suspendre ce mode de règlement en nous adressant un coupon d’annulation.

Rendez-vous dans votre espace locataire ou sur notre site internet dans l’espace dédié « Je paye en ligne ».

Accessibles au siège d’Ophéa toute la journée du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h à 17h (16h le vendredi) : munissez-vous de votre avis d’échéance, pour un règlement en espèces ou par carte bancaire. Attention, l’appareil ne rend pas la monnaie.

Vous trouverez nos coordonnées bancaires au dos de votre avis d’échéance.

A déposer dans notre boite aux lettres à droite de la porte d’entrée du siège d’Ophéa.

 En espèces, sur présentation de votre avis d’échéance, dans n’importe quel bureau de poste.
Important : A compter du 1er septembre 2021, “Eficash” sera facturé par la poste 5 euros (contre 3 euros auparavant).

Conseils : En cas de difficultés pour régler votre loyer, n’attendez pas ! Prenez contact avec nos équipes d’Ophéa (Pour ce faire, rendez-vous rubrique Contacts).

Nous ne pouvons savoir si les impayés résultent vraiment de difficultés passagères ou durables. En ne répondant pas aux rappels par courrier, vous vous exposeriez à faire l’objet de poursuites coûteuses engagées par votre bailleur qui peuvent aller jusqu’à l’expulsion.

Pour éviter cette situation, prenez contact avec votre chargée de clientèle dès le premier impayé de loyer ou le premier courrier de rappel.

Nous sommes là pour vous accompagner, quelle que soit votre situation actuelle.

Vos aides

  • Chaque année (ou en cours d’année si un changement important modifie votre situation), la Caf calcule le montant des prestations auxquelles vous avez droit. Il est donc important de signaler tout changement de situation familiale ou financière, qui peut avoir un impact direct sur vos allocations logement.

  • Nos chargé(e)s de clientèle peuvent vous informer sur vos droits et vous aider à remplir vos demandes d’aides.

Les 3 types d’aides au logement (non cumulables) :

  • L’Aide personnalisée au logement (APL) : versée en raison de la situation de votre logement et ce, quelle que soit votre situation familiale (célibataire, marié, avec ou sans personne à charge). Les conditions d’attribution diffèrent selon que vous êtes en location, que vous accédez à la propriété ou que vous résidez en foyer.
  • L’Allocation de logement familiale (ALF) : versée en raison de votre situation familiale (bénéficiaire de prestations familiales, personnes à charge…). Les conditions diffèrent selon que vous relevez du régime général de la caisse d’allocations familiales (CAF) ou du régime agricole de la mutualité sociale agricole (MSA).
  • L’Allocation de logement sociale (ALS) : versée si vous ne pouvez prétendre ni à l’aide personnalisée au logement (APL), ni à l’allocation de logement familiale (ALF). Les conditions d’attribution diffèrent selon que vous êtes en location ou que vous résidez en foyer.

Rendez-vous sur la rubrique dédiée aux allocations du site officiel de l’administration française Service-public.fr pour en savoir plus et entreprendre les démarches nécessaires pour obtenir l’une de ces aides.

  • Le fonds de solidarité pour le logement (FSL) du département : versé en fonction de l’ensemble des ressources de toutes les personnes habitant le logement (à l’exception de l’Aide au logement, l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) et l’Allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH). Chaque FSL a son propre règlement intérieur et donc ses propres critères d’attribution. Contacter un travailleur social (assistante sociale, conseillère en économie sociale et familiale, …).
  • Le Chèque-énergie : versé aux ménages qui ont de faibles revenus pour aider au paiement des dépenses d’énergie. Aucune démarche nécessaire pour en bénéficier. Si vous êtes concerné par cette aide, vous recevez automatiquement dans votre boîte aux lettres, le chèque et toutes les informations sur son utilisation.
  • En expérimentation jusqu’en 2021 : un chèque-eau ou une tarification spéciale (tarif progressif) versé(e) aux propriétaires, copropriétaires ou locataires dont les ressources sont insuffisantes, pour aider au paiement des factures d’eau. C’est la collectivité (ou l’organisme associé à l’expérimentation) qui identifie les personnes pouvant bénéficier d’une aide préventive ou d’un tarif progressif.
  • La prime de déménagement : versée aux familles qui déménagent à la naissance du 3ème enfant (né ou à naître) sous conditions. Contactez votre Caisse d’allocations familiales (CAF) ou votre Sécurité sociale agricole (MSA) pour vous renseigner.
  • L’aide du fonds de solidarité pour le logement : attribuée en fonction du niveau de ressources du demandeur. Il appartient à chaque département de fixer les plafonds qu’il souhaite appliquer. Contacter un travailleur social (assistante sociale, conseillère en économie sociale et familiale, …) pour vous renseigner.
  • L’aide Mobili-pass : versée aux salariés d’une entreprise (non agricole) de plus de 10 personnes et étudiants en alternance dans cette entreprise sous  conditions. Renseignez-vous auprès de votre employeur ou rendez-vous sur le site d’action Logement.

  • L’aide Agri-Mobilité : versée aux salaries de moins de 30 ans, en alternance dans une entreprise du secteur agricole. Faites une demande de dossier : en ligne.

Zoom sur votre loyer

Le loyer d’un logement est calculé en fonction de 3 critères principaux : la surface du logement, sa localisation et les équipements dont il est doté. Il dépend également du mode de financement et de l’ancienneté de l’immeuble. Ces règles sont fixées par la réglementation.

Le montant du loyer peut être révisé :

  • chaque année selon les règles fixées par la réglementation.
  • lorsque d’importants travaux de réhabilitation ou d’économie d’énergie ont été réalisés, après une concertation préalable avec les locataires.

Vos loyers sont payables à terme échu, c’est à dire à la fin du mois concerné. Chaque mois, vous recevez un avis d’échéance à régler impérativement avant la date indiquée sur ce dernier.

Pour les locataires dépassant le plafond de ressources exigé à l’entrée d’un logement social, un supplément de loyer est appliqué, appelé supplément de loyer solidarité (SLS).

Le saviez-vous ?

Strictement encadré par la réglementation, le Supplément de Loyer de Solidarité (SLS) concerne tous les organismes HLM. Il permet aux locataires dont les ressources ont augmenté au cours du bail, de conserver leur logement tout en contribuant au développement des logements sociaux. Ce Supplément de Loyer de Solidarité est appliqué si les ressources des personnes vivant au foyer dépassent de plus de 20 % les plafonds de ressources. 

Chaque année, notre société effectue une enquête SLS obligatoire auprès des locataires pour connaître :

  • La composition de la famille vivant au foyer au 1er janvier de l’année N.
  • Les revenus de l’année N-2 de toutes les personnes vivant au foyer.

Les informations communiquées permettront de calculer l’éventuel dépassement du plafond de ressources et de déterminer si vous êtes redevable du SLS.

Attention : la réponse à l’enquête est obligatoire. Sans réponse, le supplément de loyer de solidarité maximal est appliqué.

Zoom sur vos charges locatives

Encadrées par la loi, les charges correspondent aux dépenses engagées par votre bailleur pour l’entretien et le fonctionnement de votre immeuble. Elles incluent notamment vos consommations d’eau et de chauffage s’il s’agit d’installations collectives, les consommations d’eau et d’électricité des parties communes, les frais d’entretien courant récupérables (ascenseur, chaufferie, espaces extérieurs…), et la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (impôt).

Chaque mois, vous versez une avance provisionnelle sur charges, calculée à partir d’une estimation des dépenses annuelles, sur la base des dépenses de l’année précédente.
Une fois par an une régularisation de charges vous est adressée. Ce document vous informe du montant réel des dépenses et vous précise le montant restant en débit ou en crédit des acomptes que vous avez déjà versés au cours de l’année.

 

Conseils :

  • Pour tout savoir sur les charges, lisez le dépliant « Comprendre votre décompte de charges ».
  • Changer vos habitudes quotidiennes peut faire baisser le montant des charges, adoptez les bons gestes pour concilier confort, économie de charges et préservation de l’environnement.