Les réflexes à adopter pour vivre en sécurité dans votre logement et votre résidence

  • Vérifiez régulièrement le bon état de vos prises de courant et des fils de vos appareils électriques.
  • Coupez le courant au disjoncteur avant toute intervention sur une installation électrique, même pour changer une ampoule.
  • Lorsqu’un des fusibles a sauté, remplacez-le par un vrai fusible, de même calibre.
  • Faites attention aux prises multiples qui risquent de chauffer et n’abusez pas des multiprises et rallonges : elles peuvent être à l’origine d’accidents.
  • N’utilisez aucun appareil électrique en ayant les pieds ou les mains mouillés ou en étant pieds nus.
  • Utilisez des cache-prises pour la sécurité de vos enfants.
  • Vérifiez et changez les flexibles de raccordement à la date prévue mentionnée sur le tuyau.
  • Ne bouchez jamais les grilles de ventilation : c’est formellement interdit et dangereux.
  • Ne stockez pas de combustibles solides, liquides ou gazeux (par exemple des bouteilles de gaz ou des bidons d’essence) dans les logements ou leurs annexes (caves, garages, etc.) : c’est formellement interdit et dangereux.
  • Réparez ou faites réparez toute fuite d’eau.
  • Utilisez des produits de débouchage adaptés, en respectant scrupuleusement les modes d’emplois.
  • Ne jetez jamais de coton, lingettes, serviettes et tampons hygiéniques, produits détachants ou décapants, huiles et acides dans les toilettes et les canalisations.

Les réflexes qui sauvent

1) Prévenez ou faites prévenir les sapeurs-pompiers (n°18) en parlant calmement pour donner l’adresse exacte, la nature du sinistre et éventuellement le nombre de blessés.

2) Attendez leur intervention en appliquant les consignes suivantes :

Si c’est chez vous que l’incendie se déclare :

  • Fermez la porte de la pièce concernée et les fenêtres du logement pour éviter tout courant d’air qui accélère l’incendie.
  • Coupez si possible le gaz et l’électricité.
  • Attaquez le feu à l’aide d’un extincteur, si cela est possible.
  • Evacuez votre logement en refermant les portes et fenêtres derrière vous, sans les verrouiller.

Si ce n’est pas chez vous que l’incendie se déclare, 2 possibilités :

  • Evacuez votre logement en refermant les portes et fenêtres derrière vous, sans les verrouiller.
  • Si la cage d’escalier est enfumée, restez à l’intérieur du logement et appliquez des linges mouillés contre la porte d’entrée de votre logement.

Dans tous les cas :

  • N’utilisez pas l’ascenseur.
  • Restez à l’extérieur du logement et ne revenez pas dans le logement sans l’autorisation des secours.
  • Restez à la disposition des secours pour fournir des renseignements éventuels.

1) Coupez l’arrivée d’eau de votre logement et si nécessaire l’électricité.

2) Prévenez Ophéa au 03 88 60 83 83 en semaine ou au numéro d’astreinte si l’incident survient le week-end.

3) Si la fuite a causé une inondation importante, prévenez les pompiers (18).

1) Coupez l’arrivée de gaz ainsi que l’électricité et ouvrez les fenêtres.

2) Prévenez Ophéa au 03 88 60 83 83 en semaine ou au numéro d’astreinte si l’incident survient le week-end.

3) Prévenez ÉS Gaz de Strasbourg (03 88 75 20 40).

Si vous êtes bloqué à l’intérieur de l’ascenseur :

1) Restez calme et appuyez sur le bouton d’alarme. N’hésitez pas à laisser votre doigt appuyé une trentaine de secondes sur ce bouton.

2) Attendez l’intervention des secours.

Si vous constatez un ascenseur en panne :

1) Si besoin, faites savoir aux occupants de l’ascenseur que vous connaissez leur situation, ne tentez aucune manœuvre.

2) Prévenez la société d’ascenseur (numéro d’appel sur la porte d’ascenseur et dans la cabine).

3) Prévenez Ophéa au 03 88 60 83 83 en semaine ou au numéro d’astreinte si l’incident survient le week-end.

1) Prévenez votre agence/antenne Ophéa dès les premières manifestations constatées.

2) Nous intervenons dans les parties communes des immeubles et dans les logements.

3) Aussi, lors une campagne de traitement de votre immeuble, il est indispensable que tous les appartements soient traités. Il est donc essentiel que vous facilitiez l’accès à votre logement aux équipes d’Ophéa ou à celui de l’entreprise mandatée : soit en étant présent, soit en confiant vos clés à un proche ou voisin.

Le saviez-vous ?

> Un grand nombre d’incendies sont provoqués par des personnes malveillantes qui mettent le feu à des objets entreposés dans les parties communes : chaussures, meubles à chaussures, vélos, scooters, bouteilles de gaz… Raison pour laquelle le règlement intérieur de votre logement interdit d’entreposer des objets personnels dans les parties communes y compris les paliers (notamment chaussures, poussettes, meubles, etc). En plus d’être dangereux, ce comportement gêne l’accès à la sortie et les manœuvres de secours en cas d’évacuation d’urgence. Les sanctions :

  • Enlèvement des objets aux frais du locataire contrevenant.
  • Facturation au locataire des éventuelles dégradations causées par le dépôt non autorisé.

> Les jeunes enfants ne peuvent pas atteindre le bouton d’appel d’urgence des ascenseurs. Ne les laissez donc pas prendre l’ascenseur seuls. Il est impératif de respecter le nombre de personnes et le poids maximum affichés dans la cabine pour ne pas la bloquer. Un usage anormal de la cabine, en gênant par exemple l’ouverture/fermeture des portes, peut être à l’origine de pannes.

> En tant que locataire, il vous appartient de maintenir votre logement propre et de prendre toutes les dispositions pour éviter la présence et le développement des nuisibles.

Cafards, souris, fourmis, punaises de lit : ils peuvent être présents n’importe où du moment qu’ils trouvent ce dont ils ont besoin pour vivre.

Pour les éviter :

  • nettoyer très régulièrement votre logement et particulièrement votre cuisine et vos appareils ménagers,
  • conserver les aliments dans des boîtes fermées, particulièrement ceux déjà ouverts/entamés,
  • balayer au minimum tous les deux jours le sol pour en supprimer les miettes,
  • faire la vaisselle directement à chaque fin de repas,
  • être vigilent lors de l’achat de meubles/matelas ou vêtements d’occasion (les examiner et laver avant de les utiliser),
  • veiller à bien fermer les sacs poubelles avant de les jeter,
  • ne jamais laisser de nourriture à l’air libre.

La règlementation n’oblige pas le bailleur à intervenir dans tous les cas; le locataire peut être tenu de payer tout ou partie du traitement.